Mais quʼest-ce que la méthode agile ?

🤸‍♂️ Vous avez déjà probablement entendu parler de la fameuse méthode agile ! Elle consiste en une véritable révolution s’opérant au sein de l’entreprise, exigeant un changement d’attitude en profondeur.

Pour faire simple, la méthode dite Agile consiste à diviser un projet en différents morceaux nommés : itérations. Chaque étape dudit projet fait l’objet d’un sprint. Sur un temps réduit, vous vous focaliserez sur les phases traditionnelles telles que la spécification, le développement, les tests, les modifications et l’implémentation. 

💪 Dirigée sur le principe du « feedback », cette méthode permet un travail à l’épreuve des imprévus !
Elle sʼoppose à la méthode classique dite « cascade » ou « waterfall », qui elle nécessite un cahier des charges bien détaillé ainsi quʼune procédure à suivre très protocolaire. Le problème est que le seul réel échange entre le client et lʼagence survient une fois le projet terminé, ce qui est souvent source de désaccord. La libre interprétation du projet entraine donc un résultat différent de ce que le client attend de prime abord.

La méthode Agile : une alternative à la méthode traditionnelle

Les échanges entre lʼagence et le client est facilité et devient récurrent. Le client garde une main sur son projet et peut aiguiller lʼagence de manière continuelle, souple et adaptée. 

Au placard le cahier des charges prédéfini, lʼagence préfère opter pour un suivi et mise sur la satisfaction client à lʼinstant T. En effet les idées sont parfois nombreuses et ne viennent pas toutes au même moment, la réflexion se taille à mesure de recherche, cʼest pourquoi en tant que professionnel il est primordial de rester près de son client durant cette période afin de guider sa réflexion au mieux.

Quelle sont les vraies différences entre la méthode agile et la méthode classique ?

🤔 Pour comprendre la différence, voyons de près les étapes de méthode traditionnelle, dite en V ou en cascade. Elle comprend généralement les étapes d’analyse, de conception générale, de spécifications détaillées, de développement, de tests, et de validation.

Elle est critiquée pour son effet tunnel. En effet, le client est « mis à l’écart» pendant la période de développement. Il ne constate que des avancées « sur le papier », au fur et à mesure que s’amasse la documentation. Quand les priorités du projet changent en cours de route, elles risquent de ne pas être prises en compte, car une telle méthode ne prévoit pas de remise en question, en cours de route.

Et plus concrètement ?

Prenons un exemple concret dans le domaine gastronomique. En vue d’un évènement, vous préparez l’ensemble des plats à l’avance. Et ce sera au dernier moment que vous allez tout servir, tout en même temps. Cependant, les gens qui ont réservé plusieurs mois à l’avance auront-ils toujours envie d’un gaspacho alors qu’il fait – 10° ? Et si les invités auraient changé d’avis ou si la moitié est allergique à un ingrédient quelconque ? Et que faire s’il y a d’autres invités de dernière minute ayant des exigences pointues ?

Vous nʼêtes toujours pas convaincu ?

Vous nʼêtes toujours pas convaincu ? Et bien figurez-vous quʼenviron 87 % des professionnels considèrent quʼelle simplifie grandement la gestion des changements en cours de projet. On parle là dʼune réelle réduction des risques dʼêtre insatisfait du travail final.

Alors si vous désirez avoir une bien meilleure visualisation de votre projet, de sa naissance à sa finalisation, il sʼagit là du modèle à adopter !

Toujours dans le doute ? Nous sommes une agence créative, prête à vous accompagner dans votre transition !


Découvrir les derniers projets >